Mesures face au COVID-19

Selon European Awards in Medicine, le meilleur médecin d’Europe dans le domaine du vieillissement sain est à SHA

Le mardi 30 novembre dernier, l’hôtel Ritz Paris a accueilli le gala de la 2e édition des European Awards in Medicine. Décernées par le Professional and Business Excellence Institute, ces distinctions récompensent la trajectoire, l’effort, la détermination et la créativité de plusieurs professionnels de la santé de diverses spécialisations, tout en mettant en avant l’excellence et la connaissance à travers l’enseignement, la recherche et le réseautage proactif.

 

Notre responsable de l’unité de médecine génomique et de vieillissement sain de SHA Wellness Clinic, le docteur Vicente Mera, s’est vu remettre le prix du meilleur médecin européen dans le domaine de la médecine anti-âge. « Ce prix me rend particulièrement heureux pour deux raisons. Premièrement, parce qu’il représente une grande reconnaissance professionnelle. Deuxièmement, parce qu’il récompense non seulement le travail clinique, mais également le travail de divulgation. Je suis par conséquent très reconnaissant et je le prends comme un encouragement à continuer à travailler et à progresser. »

 

En 2018, sous la supervision du docteur Mera, SHA Wellness Clinic a mis au point un programme multidisciplinaire de vieillissement sain qui vise à retarder et à réduire les effets du vieillissement pour mener une vie plus longue et épanouie, et être la meilleure version de soi-même, quel que soit l’âge. Pour ce faire, nous avons utilisé une méthodologie totalement personnalisable reposant sur une alimentation saine, des exercices physiques modérés et supervisés, la gestion du stress, l’optimisation du repos et du sommeil, l’équilibre hormonal, la capacité dépurative et métabolique, l’analyse du système immunitaire non spécifique et adaptatif, ainsi que l’étude des prédispositions génétiques. La médecine préventive et la fusion coordonnée de nouveaux domaines de connaissance, notamment la thérapie hormonale bio-identique, les conseils génomiques et épigénétiques, l’évaluation des télomères et de l’immunosénescence, ou l’application de cellules souches et de plasma enrichi, renforcent considérablement les effets bénéfiques que chacun d’eux auraient séparément. Cette approche globale permet de retrouver la vitalité, d’améliorer l’apparence physique et d’optimiser l’état général de bien-être.

 

Comme l’indique le docteur Mera, « vieillir en bonne santé n’implique pas seulement l’absence de maladie mais également le fait de jouir d’un état optimal de bien-être et de santé physique, mentale et émotionnelle à tous les âges. Nous y parvenons en évaluant et en planifiant de façon systématique le processus de vieillissement, ce qui, à long terme, entraîne une amélioration de la qualité et de l’espérance de vie, parfois avec un minimum d’efforts. En outre, le paradigme du vieillissement a changé et la phrase « c’était mieux avant » n’est plus tout à fait vraie. Le problème, c’est que nous conduisons généralement la voiture du vieillissement en regardant le rétroviseur au lieu du parebrise, ce qui nous empêche de voir le chemin qui nous reste à parcourir. Lorsque nous faisons du présent le point de référence vital, nous pensons que le meilleur est derrière nous. À cause de cette mauvaise mentalité, nous nous sentons vieux et épuisés à l’âge de 50 ans, alors qu’en réalité, il nous reste encore beaucoup à faire. Je cite toujours l’exemple de David Attenborough, le scientifique, vulgarisateur et naturaliste britannique qui, à l’âge de 95 ans, n’a jamais été aussi actif. »

Ces dernières années, nous avons connu de grands progrès dans plusieurs domaines médicaux, ce qui a entraîné une augmentation de l’espérance de vie. Parmi ces progrès, le docteur Mera insiste sur « la recherche génétique avec de nouveaux biomarqueurs, notamment la longueur des télomères, les traitements hormonaux bio-identiques, le détox, les suppléments de vitamines, ainsi que l’influence des émotions et du microbiome sur le processus de vieillissement. »